Formation et coaching en entreprise

On peut distinguer plusieurs cadres dans lesquels le coaching et la formation jouent un rôle très bénéfique en entreprise. Les situations de choix sont la gestion des risques psycho-sociaux.

1/ Situations problèmes / risques psycho-sociaux

  • Souffrance
  • Suite à une situation traumatisante (décès, accident, problèmes graves traversés par l’entreprise…)
  • Besoins de management.
  • Conflits
  • Actions de prévention

2/ Souffrance des salariés

La souffrance des salariés en entreprise peut induire de nombreuses difficultés:

– démotivation, donc perte de productivité

– irritabilité, donc conflits

– retentissement psychique important donc arrêt de travail

Mais surtout, humainement, il est nécessaire de tenir compte de cette souffrance afin d’intervenir pour que le salarié ne soit pas abandonné sans soins ou sans prise en charge. Souvent la souffrance du salarié tient à des difficultés qui peuvent être facilement rectifiées dès lors que la souffrance a pu être identifiée. On peut citer ainsi:

– dévalorisation: situation où le salarié se sent sous-estimé par rapport à ce qu’il perçoit comme étant sa valeur. Cela peut avoir trait tant à la rémunération, à la nature du poste ou des tâches demandées, qu’aux responsabilités qui lui incombent. Elle peut naître aussi de l’impression d’une perte de confiance de la part de la hiérarchie. Souvent, une communication défaillante est retrouvée à la racine de ce genre de problème.

– impression de « placardisation »: cas où le salarié perçoit sa situation comme une mise à l’écart, (fondée ou pas).

– dégradation de l’ambiance de travail: lorsque des incompatibilités d’humeur existent entre les salariés ou entre les salariés et la hiérarchie. L’atmosphère de travail est capitale. Elle seule permet un travail cohérent, en coopération et l’existence d’un esprit de communauté, d’équipe. L’expérience japonaise des zaïbatsus et l’esprit d’entreprise développé au Japon montre l’importance que revêtent la perception, l’identité d’appartenir à une équipe. Elle montre aussi à quel point l’existence d’une conscience collective est bénéfique pour l’entreprise et le salarié. Bien évidemment, il n’est pas question d’importer ce modèle en France, mais nous le citons uniquement dans le but d’illustrer l’importance de la prise en considération de l’ambiance de travail de l’entreprise.

– Vécu d’injustice: ce phénomène apparaît lorsque le salarié perçoit une décision comme inéquitable. Les cas les plus fréquents regroupent: l’impression qu’un collègue bénéficie d’un traitement de faveur, l’attribution de ressources (financières, humaines…) à un groupe et non à un autre, etc…

– lorsque des liens humains et non professionnels se sont créés entre entre des collègues. Ces liens posent problème car peuvent engendrer des conflits d’intérêt, ou des comportements motivés par un autre intérêt que professionnel. Il ne s’agit d’ailleurs pas forcément d’amour ou d’amitié, mais parfois de dévouement exagéré (car ouvre la porte à un sentiment d’ingratitude en retour), d’attentes irréalistes etc…

3/ Souffrance des décideurs

Les patrons, PDG, Directeurs des ressources humaines, sont confrontés à des difficultés qui ne sont pas toujours soupçonnées, ni du grand public, ni de leurs subordonnés. Certaines ne sont pas du tout intuitives, et sont parfois compensées à grand-peine. Pour ces personnes, la situation est d’autant plus complexe qu’ils sont soumis à une pression de performance intense, leurs décisions pouvant avoir des répercussions très importantes, mais aussi parce que leur position ne leur offre aucune sollicitude de la part de leurs collègues ou employés, pour qui il le « patron » n’a pas le droit d’être faible, de se tromper etc…  Ces personnes savent qu’ils doivent correspondre à une image particulière et exigeante, qui est bien difficile à tenir dans la réalité. Parmi ces situations problèmes on relève, par exemple:

– Difficulté à assumer le poids des responsabilités inhérentes au statut

– Difficulté face au choix à faire, aux situations de dilemme

– Cas de conscience

– Difficulté à dire non, à s’affirmer

– Difficulté à prendre des décisions impopulaires

– Difficulté à assumer le réprobateur d’autrui

– Gérer les surcharges émotionnelles liées aux situations (colère, anxiété, honte, tension continue, etc…)

– Difficulté à parler en public

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.En métro: Station Charles de Gaulle Etoile (ligne 6 depuis Paris 7- Paris 14- Paris 15 – Paris 16; ligne 2 depuis Paris 17; ligne 1 depuis Paris 1- Paris 2 – Paris 8, Neuilly sur Seine, La Défense, Nanterre)En RER: Station Charles de Gaulle Etoile (RER A depuis La Défense, Nanterre, Paris 8, Paris 1- Paris 4 – Paris 11, Rueil, Maisons Laffitte, Le Vésinet etc…)En bus: Station Charles de Gaulle Etoile (lignes 22-30-52 depuis Paris 75016; ligne 92 depuis Paris 75007, 75014, 75015; lignes 30-31-92-93 depuis Paris 75017; ligne 73 depuis Neuilly sur Seine; lignes 22-52-73 depuis Paris 8; ligne 92 depuis Levallois)

Comments are closed.

Dernier article mis en ligne:

Achats inconsidérés / compulsifs: les reconnaître, identifier les pièges des techniques de vente, et comment s'en prémunir.

Articles les plus demandés:

  1. reconnaître la dépression et soigner la dépression
  2. reconnaître et soigner l’anxiété/l’angoisse
  3. traiter l’anxiété sociale, la phobie sociale et la glossophobie
  4. anorexie/boulimie
  5. maigrir/perdre du poids
  6. problèmes de couple, thérapie de couple
  7. aider un proche
  8. les Troubles obsessionnels compulsifs (TOC)

Le site est gratuit, sans pub, et le restera!

Si vous voulez nous aider, cliquez simplement sur nos boutons de réseaux sociaux pour nous liker!