Thèse de A à Z

Certains conseils sont génériques, valables quelle que soit votre faculté de soutenance, d’autres sont propres à certaines facultés.

Tout d’abord, voici les conseils officiels de nos instances, téléchargeables ici. Il s’agit de conseils pour tous les doctorants.

Toujours : se renseigner sur les obligations imposées  particulières par votre faculté

1/ Contenu de la thèse

– Vérifier si vous devez mettre la liste des PU-PH et des MCU-PH de votre université

– Ne JAMAIS oublier de mettre des remerciements à vos patrons, ça fait très mauvais genre.

– Justifier le texte

– Bibliographie : ne commencez pas votre rédaction sans le programme Endnote®, qui vous permettra de faire votre bibliographie sans aucune erreur… et ça c’est inestimable. Pour mettre un renvoi de type numéro (ex : Schizophrénie²), prendre comme référence le Lancet. Certains préfèrent prendre l’année et le nom de l’auteur, mais ce style peut faire des apartés très longs et rendant la lecture difficile dès qu’au même endroit vous voulez citer plusieurs auteurs, ce qui est souvent le cas.

– Généralement, les thèses co-écrites ou co-soutenues ne sont pas autorisées.

2/ Composition du jury

– Le Président du jury est toujours un PU-PH. Pour le reste, vérifier dans chaque faculté la composition imposée.

– Vous pouvez mettre dans votre jury des médecins non PU-PH, donc même des assistants, chefs de clinique ou votre grand-mère médecin!

Comme c’est vous-même qui bâtissez votre jury, choisissez les membres qui vous conviendront, et souciez-vous en assez tôt.

Notez par ailleurs que la soutenance se déroulera dans les locaux de la faculté dont dépend votre Président de Jury. Cela peut être important au moment de le choisir.

– Il est d’usage de solliciter les patrons par une lettre officielle, leur demandant de vous faire l’honneur de faire partie de votre Jury.

3/ Directeur de thèse

Ce n’est pas forcément un PU-PH. Tout médecin peut l’être. Il est d’usage de lui proposer d’être dans son Jury de thèse, même s’il ne peut pas le présider.

4/ Délais

Les internes terminent en majorité leur internat en octobre. N’oubliez pas que les facultés ont généralement une seule salle de soutenance, et que tous les internes de toutes les spécialités –  pas que la psychiatrie – finissent en même temps. Vous risquez d’être nombreux à vouloir cette salle en même temps!

– La soutenance de thèse a lieu devant votre famille. C’est le moment de ne pas se planter pour ne pas se taper la grosse honte. Comme c’est vous qui choisissez les membres du jury, vous avez une chance de vous confectionner un jury acquis à votre cause. Cependant, pour que ce soit possible, il faut que les Patrons que vous choisissez soient tous disponibles à la même date. Leur agenda étant très chargé, il faut s’y prendre plusieurs mois à l’avance pour être sûr de trouver une date commune. N’hésitez pas à les solliciter très en avance.

– Et une fois que les Patrons sont disponibles, il faut avoir la disponibilité de la salle, ce qui n’est pas forcément facile vu que plein d’internes de plein de spécialités peuvent aussi en avoir besoin.

Mon conseil, solliciter les Patrons ET la salle plusieurs mois à l’avance. Personnellement, j’avais réservé 6 mois à l’avance. C’est certes exagéré, mais au final, ceux qui s’y étaient pris après moi et qui voulaient avoir le même Président de jury que moi se sont vus imposés mon jury et ma date… J’étais bien content d’avoir pu choisir des Patrons acquis à ma cause.

Evidemment ces problèmes sont principalement vrais pour les internes de Paris et en septembre-octobre. Quand on passe à une autre période de l’année, pas de souci. Mon conseil est donc si possible, de soutenir sa thèse à un autre moment qu’octobre.

5/ Logistique

– Il est absolument indispensable d’offrir un pot à son Jury de thèse. Champagne au minimum.

– Si vous faites un pot, pensez à vous occupez du traiteur à l’avance, et si possible, à vous faire réserver une salle où vous pourrez disposer toutes vos petites denrées.

– Vérifier que vous aurez bien les clés de la salle de soutenance le jour J, car en période de vacances, l’appariteur peut ne pas être là (vécu).

– Amener un pointeur laser

– Demander à vous faire ouvrir la salle quelques jours plus tôt, afin de vérifier la connectivité entre votre ordinateur et le rétro-projecteur de la salle ; parfois, ça bugge (vécu).

– Emmener votre ordinateur portable car ils n’en fournissent pas ! mais aussi une clé USB avec votre powerpoint : dans les cas de thèses à la file, le premier laisse parfois son ordinateur et tous les autres viennent y mettre leur clé (vécu).

– Si l’ordinateur est fourni, vérifier qu’il reconnaît votre clé USB.

6/ Le jour J

– Vérifier que le rétro-projecteur fonctionne.

– La chemise, voire le blazer sont des minimums pour ne pas s’exposer à des remarques de la part du Jury.

– Tabler sur 25 min d’oral puis des questions. Pas de présentation trop longue!

7/ Démarches formelles et administratives

L’ordre correct est le suivant :

a/ Obtenir l’accord de son Président de Jury pour présenter la thèse. Pour cela, lui amener la conclusion, l’introduction et la page de garde, le tout en 2 exemplaires, qu’il signe.

b/ Prendre rendez-vous avec la bibliothèque de votre faculté pour remplir la feuille d’enregistrement. Il faut généralement préparer les mots-clés en français, en anglais, un résumé de la thèse en anglais et en français.

Jusque-là, vous pouvez encore modifier le corps de la thèse. A partir de l’étape suivante, ce ne sera plus possible.

c/ Obtenir le permis d’imprimer. Il faut le faire généralement au moins un mois avant la date de la soutenance. Pour cela, il faut généralement (mais vérifier avec votre service scolarité) : les pages signées par votre Président de Jury, la fiche d’enregistrement de la bibliothèque, et un exemplaire de votre thèse. Dès lors, il est interdit de modifier le contenu de votre travail !

Vous obtenez alors le permis d’imprimer.

d/ Vous remettez à chaque membre de votre jury un exemplaire de votre travail. Il est d’usage de leur laisser au moins 15j pour le lire.

e/ Soutenance

f/ Remise des exemplaires au service de scolarité pour avoir, quelques jours plus tard, la délivrance du diplôme.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.En métro: Station Charles de Gaulle Etoile (ligne 6 depuis Paris 7- Paris 14- Paris 15 – Paris 16; ligne 2 depuis Paris 17; ligne 1 depuis Paris 1- Paris 2 – Paris 8, Neuilly sur Seine, La Défense, Nanterre)En RER: Station Charles de Gaulle Etoile (RER A depuis La Défense, Nanterre, Paris 8, Paris 1- Paris 4 – Paris 11, Rueil, Maisons Laffitte, Le Vésinet etc…)En bus: Station Charles de Gaulle Etoile (lignes 22-30-52 depuis Paris 75016; ligne 92 depuis Paris 75007, 75014, 75015; lignes 30-31-92-93 depuis Paris 75017; ligne 73 depuis Neuilly sur Seine; lignes 22-52-73 depuis Paris 8; ligne 92 depuis Levallois)

Fait à Paris par un psychiatre