Modèles du burnout

Cette page vous permettra de connaître les modèles principaux du burnout.

Rédacteur: Dr Nicolas Neveux, Psychiatre à Paris, formé en Thérapie Cognitive et Comportementale (AFTCC) et en Thérapie Interpersonnelle (IFTIP), Membre du Collège National Professionnel de Psychiatrie, mail: dr.neveux@gmail.com
.
Sources: Pratiquer la Thérapie Interpersonnelle (TIP) , Dunod; Manuel de thérapie comportementale et cognitive, Dunod

.

page en construction

L’essentiel:

 

Burnout : quels sont les modèles qui le décrivent ?

Certains facteurs augmentent la probabilité de développer un burnout

La dissonance émotionnelle

Cette notion décrit une situation où l’individu a l’obligation d’exprimer l’émotion attendue, qui est en contradiction avec celle réellement ressentie.

Core self-evaluation

Quatre axes le composent :

  • Estime de soi
  • Sentiment d’efficacité personnelle
  • Stabilité émotionnelle
  • Croyance en sa faculté à contrôler et agir sur ce qui lui arrive (locus of control interne)

 

Modèle de l’Anact

7 facteurs jouent un rôle clé dans la genèse du burnout.

  • Exigences au travail (notamment la charge perçue)

  • Exigences émotionnelles

  • Manque d’autonomie et de marges de manœuvre

  • Mauvais rapport interpersonnels au travail

  • Conflit de valeur, qualité frustrée

  • Insécurité du travail ;

  • Caractéristiques propres au patient : instabilité émotionnelle, perfectionnisme, scrupulosité.

     

Modèle de Siegrist

Il s’agit d’une balance entre les efforts et le niveau de récompense. L’approche est comparable à celle du renforcement skinnérien. SI la récompense n’est pas au niveau des efforts fournis, le burnout apparaît.
burnout : modele de siegrist avec balance efforts / récompense tcc tip
Il définit le burnout en 3 étapes:
  1. Exigences au travail supérieures aux ressources du sujet
  2. Apparition de tension, anxiété, épuisement et accablement
  3. Coping défensif visant le soulagement (détachement, cynisme, demandes de gratification). Malheureusement, le soulagement n’est que de courte durée

 

Modèle par typologie de travailleurs

 

  • L’activiste social. Référence: militant. Le travail est plus un engagement qu’un emploi.

  • Le carriériste. Ses efforts sont dirigés par une motivation tournée vers les renforcements extérieurs et le succès conventionnel.

  • L’artisan. Le contenu du travail, doit correspondre aux aspirations, et normes internes au sujet.

  • L’autocentré ou l’égoïste. Son engagement est externe au travail qui est principalement alimentaire. Ils s’engagent relativement peu dans leur travail.