Savoir en cours de thérapie si votre psy fait une bonne psychothérapie

Vous trouverez sur cette page tous les paramètres à connaître pour savoir en cours de thérapie si votre psy (psychologue ou psychiatre) fait une bonne prise en charge. Indispensable dans une ville comme Paris par exemple, ou les psys sont très nombreux et où vous avez le choix de changer si celui avec qui vous avez commencé ne vous convient pas.

Rédacteur: Dr Nicolas Neveux, Psychiatre à Paris, Membre du Collège National Professionnel de Psychiatrie , Vice-Président de la Commission d’évaluation des Psychothérapies, mail: dr.neveux@gmail.com
 .

panneau-fleche-droite-ou-gaucheL’essentiel:

  • En appliquant quelques conseils simples vous pourrez évaluer en cours de suivi si votre psy fait une bonne psychothérapie
  • Le diagnostic doit être posé par un psychiatre afin d’organiser la stratégie thérapeutique. Ensuite peuvent intervenir les autres professionnels (psychiatre expert, psychologue, psychothérapeute etc…)
  • Une fois que l’indication d’une psychothérapie est posée, ne consultez que des professionnels dont la formation est reconnue.
  • La Thérapie cognitive et Comportementale (TCC), l’EMDR ou la Thérapie Interpersonnelle (TIP) sont les seules à avoir prouvé leur efficacité scientifiquement
  • Cette page vous donne des conseils pour savoir, en cours de thérapie si votre psy fait une bonne psychothérapie. Si vous voulez avoir des conseils sur votre choix AVANT de consulter, c’est sur cette page.

psychiatre psychologue psychothérapeute tcc tip therapie cognitive et comportementale interpersonnelle paris bon psy

Voici quelques critères révélant un bon psy (psychologue ou psychiatre) en cours de thérapie

1/ Prendre de la distance

Le rôle d’un psy (psychologue ou psychiatre) n’est pas de faire sienne l’opinion de son patient. Il doit prendre de la distance par rapport à ce que vous lui dites.

Ainsi, il doit s’assurer que:

  • un diagnostic psychiatrique a été posé par un psychiatre. Il doit vérifier la véracité du diagnostic, soit par lui-même s’il est psychiatre, soit en se mettant en relation avec le psychiatre qui vous a posé le diagnostic s’il est psychologue.
  • une cause organique a bien été écartée.

Ensuite un bon psy (psychologue ou psychiatre) ne doit pas acquiescer à tout ce que vous dites. Il doit explorer, reformuler, recontextualiser: son rôle est aussi de vous aider à prendre de la distance sur les choses que vous vivez.

 

2/ Qualité de la prise en charge et de la psychothérapie

Un bon psy, notamment s’il est psychiatre, doit être capable de recourir à toutes les possibilités thérapeutiques. Il ne reculera ni devant la nécessité d’une prescription de médicaments (ou de les refuser!), ni d’une hospitalisation, ni d’une psychothérapie.

Sa pratique doit être conforme aux bonnes pratiques. Par exemple, si vous venez pour une dépression, il faut qu’il pratique une psychothérapie type TCC ou TIP qui ont fait leurs preuves.

Ensuite s’il pratique une psychothérapie, il faut qu’il l’exerce selon les principes habituels de cette psychothérapie. Ainsi, un psy qui se dirait « TCC » et qui ne parlerait pas en séance, serait très suspect!

Un bon psy (psychologue ou psychiatre) pratique une psychothérapie précise, selon les règles de l’art.

Comment vous en assurer?

  • il doit être capable de vous dire quel type de psychothérapie il pratique
  • les techniques utilisées doivent ressembler à celles qui sont académiquement reconnues. Pour vous en assurer, c’est simple. Avec internet, il vous suffit de consulter les sites des grandes sociétés savantes, ou mieux, de lire un livre de vulgarisation traitant de la psychothérapie concernée.
  • il doit être capable de vous indiquer pourquoi et dans quel but il utilise telle approche
  • Il est donc important de savoir si le style de la psychothérapie vous convient: pour cela, nous vous conseillons de consulter:
  • cette page où les différences entre les psychothérapies sont expliquées
  • les vidéos du cycle de découverte des psychothérapies qui vous illustreront ce qui peut se passer lors d’une séance, en fonction du type de psychothérapie

D’une manière générale, nous vous recommandons d’être acteur de votre psychothérapie:

  • lisez des livres traitant de la psychothérapie que vous suivez
  • regardez si ce qui est pratiqué avec vous correspond à ce qui est académique
  • lisez des livres sur la pathologie qui a été diagnostiquée

Bref, ne restez pas inactif!

3/ Cadre

Un bon psy (bon psychiatre ou psychologue) est rigoureux sur le cadre. S’il pose un cadre c’est qu’il a de bonnes raisons.

La cadre portera sur:

  • le rythme des séances
  • la durée de chaque séance
  • votre assiduité
  • sa ponctualité et la vôtre…

S’il pose une règle, il doit pouvoir être en mesure de vous en expliquer les raisons. N’hésitez pas à lui poser la question, il doit pouvoir vous répondre! Cela ne veut pas dire que vous serez d’accord! cela veut seulement dire qu’il doit maîtriser les tenants et les aboutissants de ce qu’il vous demande.

Les bons thérapeutes connaissent l’importance du cadre. En effet, sa fermeté permet de créer un contexte sécure indispensable au déroulement de la psychothérapie. Le cadre est ferme, mais il est prévisible. C’est un gage de réassurance pour celui qui entre en thérapie.

 

4/ Un bon psychiatre ou psychologue est scientifique

La psychiatrie est une science, la psychothérapie aussi. Rien n’est secret, surtout de nos jours où les patients ont accès à l’information assez facilement par les livres de vulgarisation ou par internet. Il doit donc être en mesure de répondre à vos questions concernant votre diagnostic, la modélisation de votre problématique, le choix du traitement, mais aussi les techniques utilisées. Par contre, en début de prise en charge, il est normal qu’il ne souhaite pas s’avancer sur votre diagnostic ou sur les causes psychiques de ce qui vous arrive. Ces questions sont délicates et la réponse n’est pas toujours évidente. Soit il sait mais pense que vous n’êtes pas prêt à l’entendre, soit tout simplement il ne sait pas encore.

Ce n’est pas parce que la psychiatrie est une discipline médicale principalement « parlée » qu’elle n’est pas extrêmement technique. Ce n’est pas une discipline littéraire. Les choix thérapeutiques répondent aux mêmes impératifs qu’une opération chirurgicale ou la prise d’un médicament. Il y a des bénéfices attendus et des études d’efficacité. Votre psychologue ou psychiatre doit vous éclairer à ce sujet.

 

5/ Un bon psychologue ou psychiatre accueille vos désaccords

La relation psychothérapique est une relation humaine. Le psychologue ou psychiatre n’est pas infaillible. En conséquence, il peut arriver régulièrement que vous ne perceviez pas les choses de la même manière que lui. A tout le moins, un bon psychologue ou psychiatre doit entendre ce que vous avez à mentionner, voire votre contestation.

Habituellement, les désaccords liés à la prise en charge portent sur le diagnostic, le cadre, les techniques utilisées, ou les hypothèses formulées.

N’hésitez pas à lui en parler. Il doit être en mesure de répondre à votre interrogation. Par contre, il a également tout à fait le droit de ne pas se ranger à votre opinion. En effet, vous pouvez très bien vous tromper, ou simplement votre psy comme vous-même pouvez tous les deux avoir une perception différente des choses sans que l’une des deux versions ne prime.

6/ Un bon psychiatre ou un bon psychologue ne vous dicteront jamais votre conduite! Si tel est le cas, c’est très suspect.

7/ Un bon psychiatre ou un bon psychologue adapteront les séances et leur contenu à votre état psychique du moment. Il essaiera de trouver des solutions pour vous voir davantage dans les moments difficiles ou espacera les séances si vous en avez moins besoin. Bref, ils seront adaptables.

8/ Vous devez sentir que vous avez confiance en votre psychiatre ou votre psychologue. Cela n’est pas instantané, cela prendra quelques séances. Si ce n’est pas le cas au bout de 4-5 séances c’est que cela ne colle pas et mieux vaut en changer. NB: cela ne veut pas dire que votre psy n’est pas bon, cela veut dire que cela n’a pas accroché, cela arrive fréquemment.

9/ Au bout de quelques séances, vous devez pouvoir sentir soit:

  • une amélioration sur le problème qui vous a amené à consulter
  • une amélioration sur un autre domaine de votre vie: en effet, ce n’est pas parce que vous apportez un problème que c’est par là qu’il faut commencer! Un bon psychiatre ne répond pas à une demande, il cherche à soigner
  • pas d’amélioration, mais vous sentez que cette voie peut vous améliorer.
  • pas d’amélioration, mais vous sentez que vous comprenez mieux ce qui vous arrive

Si ce n’est pas le cas, il peut être intéressant de changer

10/ Un bon psychiatre ou un bon psychothérapeute ne doivent jamais se comporter de façon tendancieuse. Toute proposition graveleuse ou ambiguë est proscrite. Dans le cas contraire, fuyez!!

11/ Un bon psychiatre ou un bon psychothérapeute vous diront parfois des choses qui ne font pas plaisir. Ils ne sont pas là pour être agréables mais pour vous aider. Au besoin, ils n’hésiteront pas à vous proposer un traitement médicamenteux, voire une hospitalisation. Un bon psy fait ce qu’il y a à faire, quitte à ne pas faire plaisir.

12/ Un bon psy évalue sa pratique: il existe des tests qui permettent d’assurer le suivi de votre évolution de façon objective.  Il n’a pas peur d’affronter une évaluation objective de l’efficacité de son travail. Il pratique des thérapies dont l’efficacité est documentée et démontrée scientifiquement.

 

De nombreux autres critères pourraient être mentionnés. Nous n’avons cité que ceux qui ne risquent pas de faire débat, mais sans exhaustivité.

Fait à Paris par un psychiatre avec le concours d’un psychologue

Venir au cabinet :

  • En métro: Station Charles de Gaulle Etoile (ligne 6 depuis Paris 7-14-15-16; ligne 2 depuis Paris 17; ligne 1 depuis Paris 1-2-8, Neuilly sur Seine, La Défense, Nanterre)
  • En RER: Station Charles de Gaulle Etoile (RER A depuis La Défense, Nanterre, Paris 8, Paris 1-4-11, Rueil, Maisons Laffitte, Le Vésinet etc…)
  • En bus: Station Charles de Gaulle Etoile (lignes 22-30-52 depuis Paris 75016; ligne 92 depuis Paris 75007, 75014, 75015; lignes 30-31-92-93 depuis Paris 75017; ligne 73 depuis Neuilly sur Seine; lignes 22-52-73 depuis Paris 8; ligne 92 depuis Levallois)