Thérapie interpersonnelle

Nouveauté: dernier ouvrage publié en Thérapie Interpersonnelle en août 2017 destiné à tous et notamment à tous ceux qui souhaitent en savoir plus sur la pratique de la thérapie interpersonnelle:

couverture

Pour en savoir plus: cliquer sur ce lien.

 

I/ Qu’est-ce que la TIP?

Bien que très développée et reconnue aux Etats-Unis, cette forme de thérapie est encore actuellement très peu connue en France, où elle n’est pratiquée que par un nombre encore restreint de thérapeutes. Même à Paris, seuls une poignée de thérapeutes l’exercent.

Pourtant, il faut savoir que son efficacité est scientifiquement démontrée, tant chez l’adulte que chez l’enfant ou l’adolescent par de nombreuses études1. C’est l’une des seules psychothérapies, avec la TCC, à avoir effectivement prouvé son utilité au cours d’études rigoureusement menées. Elle est à ce titre recommandée par l’OMS (Aide-mémoire N°369, février 2017) :

—« Il existe des traitements efficaces pour combattre les formes modérées à sévères d’épisode dépressif majeur. Les prestataires de soins peuvent proposer des traitements psychologiques (activation comportementale, la thérapie comportementale et cognitive [TCC], la thérapie interpersonnelle [TIP]) ou des médicaments AD.  »

Cette thérapie est particulièrement efficace dans les problèmes de tristesse, pour vaincre la dépression et les troubles bipolaires (psychoses maniaco dépressives). Elle a aussi prouvé son efficacité dans les troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie, binge eating), le trouble de personnalité borderline etc…

 

  • Vous êtes professionnel et vous cherchez à vous former en TIP?
  • Vous êtes patient et vous cherchez un annuaire répertoriant les thérapeutes dument formés en TIP?

logo iftip coupe

Nous vous conseillons de consulter le site de l’IFTIP (Institut de Formation en Thérapies Interpersonnelles), association loi 1901 : https://www.iftip.fr

 

L’IFTIP est la référence française en termes de formation en TIP et sa formation est d’ailleurs reconnue DPC par les instances.

II/ Dernières publications en français publié sur ce sujet:

Un livre consacré à la pratique des TIP paru aux éditions DUNOD en août 2017: « Pratiquer la Thérapie Interpersonnelle (TIP) »; Collection : Les ateliers du praticien, Dunod;

– Juin 2017 : « la thérapie interpersonnelle, une psychothérapie efficace a découvrir », La lettre de Psychiatrie, N° 249 • juin-juillet 2017, P22-25.

– Si vous voulez avoir une idée de ce qu’est la thérapie interpersonnelle, Nous avons le plaisir de vous annoncer que vous pouvez parcourir l’article publié sur www.encephale.com

https://www.encephale.com/var/encephale/storage/images/encephaleonline/gauche-revue/1526453-14-fre-FR/Gauche-Revue.jpg

 

III/ Quel est son principe ?

 

L’expérience montre que la dépression est souvent reliée à des problèmes liés aux relations interpersonnelles. Attention, quand on parle de problème dans les relations interpersonnelles, il ne s’agit pas seulement d’un conflit ou d’une dispute ! Par exemple, il peut s’agir très souvent d’un problème inhérent au changement de statut de la personne, ce qui implique alors que le regard des autres et les responsabilités qui lui incombent, se modifient. Par exemple, un licenciement est une modification de relation interpersonnelle parce que la relation de professionnel à professionnel, le statut de salarié et les responsabilités qui lui sont liées ont disparu.

Dans le cas du trouble bipolaire, le soin passe par l’identification des situations interpersonnelles qui déséquilibrent la personne et peuvent déclencher une rechute que ce soit sur un mode dépressif ou un mode d’excitation maniaque. Dans l’ indication de bipolarité, soigner le trouble bipolaire consistera à donner au patient des moyens de faire face à ces situations interpersonnelles  AVANT que le déséquilibre ne soit avéré. C’est donc une action avant tout préventive.

IV/ Dans quels cas la TIP est-elle recommandée ?

.

La therapie inter personnelle décrit quatre grands cadres de prédilection :

Le déficit interpersonnel ou isolement, qui concerne les personnes qui déplorent un manque de relations sociales ou un isolement. Il concerne les personnes qui se sentent seules et qui vivent mal cette situation

Le deuil : il recouvre les situations où quelqu’un de l’entourage est décédé.

Le conflit : cadre très fréquent, où le problème interpersonnel est limpide : il s’agit d’apprendre à gérer les conflits, ou de donner les pistes afin de le solutionner. Le contexte des conflits au travail, des harcèlements professionnels se prêtent particulièrement bien à la TIP. Les conflits parents-enfants également.

La transition de rôle : contexte le plus difficile à cerner, qui s’intéresse au vécu difficile consécutif à un changement de statut. Voici quelques exemples parmi les plus fréquents de situation de transition de rôle :

  • Promotion ou  licenciement : la modification des responsabilités et du regard de l’autre, de la nature des relations est au centre des problèmes
  • Maternité ou paternité : le passage du statut d’adulte à celui de père ou mère avec les responsabilités que cela comporte est à l’origine du problème
  • Mariage ou Divorce
  • Apprendre qu’on est atteint d’une maladie : on passe du statut de bien-portant à celui de malade, avec tout ce que cela va changer dans sa vie
  • Echouer à un examen : on doit renoncer à un certain nombre d’espoirs et de bénéfices et inconvénients qu’on avait spéculés. Ce qui est douloureux, c’est la divergence qui va apparaître entre les relations interpersonnelles espérées mais qui n’auront pas lieu du fait de l’échec, et celles qui auront réellement lieu.
  • Adolescence : théâtre d’un grand nombre de changements, en particulier sexuels et sur l’identité, elle est particulièrement dense en situations propices à une transition de rôle difficile à vivre, qui peuvent prendre de multiples formes.
  • se manifeste parfois par allergies!

Comme on le voit, les occasions sont nombreuses de rencontrer des situations interpersonnelles entraînant une déstabilisation et donc une souffrance.

Le lien entre les relations interpersonnelles et la tristesse ou la dépression sont largement sous-estimés, et la spécificité de la thérapie interpersonnelle est de permettre de traiter spécifiquement les problèmes qui leur sont liés.

.

V/ Comment se déroule la thérapie ?

.

Elle est menée par un psychiatre-psychothérapeute, un psychologue, mais aussi par un médecin du travail, un infirmier diplômé d’état ou un médecin généraliste . Elle se déroule en plusieurs étapes :

  1. phase initiale, qui se décline en : prise de contact avec le psy TIP, identification du cadre de travail, présentation du principe de la TIP, établissement du nombre de séances total que durera la TIP. Identifier le cadre de travail consiste à choisir si la TIP portera plutôt sur un déficit interpersonnel, un deuil, un conflit ou une transition de rôle
  2. travail spécifique en fonction du type de problème identifié. C’est le psy TIP qui va mener la thérapie en fonction de la problématique en question. La thérapie comprend plusieurs stades de progression. Chacun de ces stades a des caractéristiques et des objectifs particuliers.
  3. phase de terminaison, préparant la fin de la thérapie.

Le nombre de séances est limité à l’avance, au cours de la phase initiale, généralement à 16 à 20 séances par le psy TIP. Ceci permet d’éviter un désinvestissement du patient dans la thérapie. Toutefois, selon les cas, le nombre de séances peut être augmenté, ou bien une thérapie de maintenance peut être décidée, en particulier dans les situations de plus grande vulnérabilité : adolescence, femme enceinte, personne âgée, etc…

En d’autres termes, la TIP semble une thérapie extrêmement prometteuse qui va probablement se développer au cours des années en France, ce d’autant que son efficacité est quantifiable et vérifiée.

Autre point important, la Thérapie Interpersonnelle est une thérapie avec terminaison, où le patient ne reste pas en thérapie pendant des années contrairement à la psychanalyse.

Par contre, comme ‘habitude, il est indispensable de s’adresser à des professionnels qualifiés par une formation universitaire, comme les psychiatres et les psychologues, et qui, en plus pratiquent les TIP.

.

VI/ Autres indications

.

L’épisode dépressif majeur (EDM) est l’indication historique dans laquelle la TIP a été le plus étudiée, et pour laquelle les études les plus robustes ont été publiées. Ces études portent toujours sur la TIP classique développée par Weissman, Paykel et Klerman, et non sur les  formes de TIP qui en sont dérivées.

Si l’indication de la TIP classique dans l’EDM est aujourd’hui clairement validée et démontrée, il existe de nombreux champs d’application des TIP. Comme toute psychothérapie, l’étude de la TIP est dynamique, et de nombreux auteurs se sont intéressés à son application dans d’autres indications.

Le niveau de preuve varie: certaines de ces indications ont déjà pu montrer leur efficacité dans la littérature, d’autres font l’objet actuellement de recherches mais sont très prometteuses d’un point de vue clinique.

Dans quels cas les TIP sont-elles utiles?


1/ Troubles de l’humeur

  • Épisode dépressif majeur (EDM)
  • Traitement de maintien de l’EDM
  • Troubles bipolaires
  • Dépression dans des populations spécifiques (adolescents, sujets âgés, post-partum, deuil pathologique)

2/ Troubles du comportement alimentaire

  • Binge Eating Disorder (BED)
  • Boulimie
  • Anorexie mentale

3/ Troubles de la personnalité

  • Trouble de la personnalité borderline
  • Autres troubles de la personnalité (dépendante, évitante)

4/ Syndrome de stress post traumatique


5/ Addictions


6/ Troubles anxieux

  • Anxiété sociale
  • Agoraphobie

7/ Troubles envahissants du développement

  • Autisme de haut niveau

1. Cuijpers P, Geraedts AS, van Oppen P, Andersson G, Markowitz JC, van Straten A. Interpersonal psychotherapy for depression: a meta-analysis. Am J Psychiatry;168(6):581-92.

.

.En métro: Station Charles de Gaulle Etoile (ligne 6 depuis Paris 7- Paris 14- Paris 15 – Paris 16; ligne 2 depuis Paris 17; ligne 1 depuis Paris 1- Paris 2 – Paris 8, Neuilly sur Seine, La Défense, Nanterre)En RER: Station Charles de Gaulle Etoile (RER A depuis La Défense, Nanterre, Paris 8, Paris 1- Paris 4 – Paris 11, Rueil, Maisons Laffitte, Le Vésinet etc…)En bus: Station Charles de Gaulle Etoile (lignes 22-30-52 depuis Paris 75016; ligne 92 depuis Paris 75007, 75014, 75015; lignes 30-31-92-93 depuis Paris 75017; ligne 73 depuis Neuilly sur Seine; lignes 22-52-73 depuis Paris 8; ligne 92 depuis Levallois), creatip, aftip,hassan rahioui

Fait à Paris par un psychiatre