Principes des Thérapies Interpersonnelles (TIP)

Rédacteur: Dr Nicolas Neveux, Psychiatre, Formé en Thérapie Interpersonnelle (IFTIP), mail: dr.neveux@gmail.com
Sources: GL Klerman, MM Weissman. Interpersonal psychotherapy of depression, Jason Aronson

Nouveauté: dernier ouvrage publié en Thérapie Interpersonnelle en août 2017 destiné  à tous et notamment à tous ceux qui souhaitent en savoir plus sur la pratique de la thérapie interpersonnelle:

couverture

Pour en savoir plus: cliquer sur ce lien.

 

I/ Principes

C’est une psychothérapie dont l’efficacité est prouvée scientifiquement. Pour plus de détails sur cette efficacité, nous vous recommandons de consulter cette page consacrée à l’efficacité de la TIP.

L’expérience montre que la dépression est souvent reliée à des problèmes liés aux relations interpersonnelles. Attention, quand on parle de problème dans les relations interpersonnelles, il ne s’agit pas seulement d’un conflit ou d’une dispute ! Par exemple, il peut s’agir très souvent d’un problème inhérent au changement de statut de la personne, ce qui implique alors que le regard des autres et les responsabilités qui lui incombent, se modifient. Par exemple, un licenciement est une modification de relation interpersonnelle parce que la relation de professionnel à professionnel, le statut de salarié et les responsabilités qui lui sont liées ont disparu.

Pour des détails sur la prise en charge de la dépression grâce à la psychothérapie interpersonnelle, nous vous recommandons de consulter cette page consacrée à la TIP de la dépression.

Dans le cas du trouble bipolaire, le soin passe par l’identification des situations interpersonnelles qui déséquilibrent la personne et peuvent déclencher une rechute que ce soit sur un mode dépressif ou un mode d’excitation maniaque. Dans l’ indication de bipolarité, soigner le trouble bipolaire consistera à donner au patient des moyens de faire face à ces situations interpersonnelles  AVANT que le déséquilibre ne soit avéré. C’est donc une action avant tout préventive.

On peut représenter l’intervention en thérapie interpersonnelle selon le schéma ci-dessous

therapie interpersonnelle

Le message central est que la reconstitution de liens d’attachement de qualité, sécures, dans l’ici et le maintenant permettra au patient d’améliorer ses relations à l’autre et récupérer une humeur normale.

 

II/ Modélisation

La thérapie inter personnelle décrit quatre grands cadres de prédilection :

Le déficit interpersonnel ou isolement, qui recouvre les personnes qui déplorent un manque de relations sociales ou un isolement. Il concerne les personnes qui se sentent seules et qui vivent mal cette situation.

Le deuil : il recouvre les situations où quelqu’un de l’entourage est décédé.

Le conflit : cadre très fréquent, où le problème interpersonnel est limpide : il s’agit d’apprendre à gérer les conflits, ou de donner les pistes afin de le solutionner. Le contexte des conflits au travail, des harcèlements professionnels se prêtent particulièrement bien à la TIP. Les conflits parents-enfants également.

La transition de rôle : contexte le plus difficile à cerner, qui s’intéresse au vécu difficile consécutif à un changement de statut. Voici quelques exemples parmi les plus fréquents de situation de transition de rôle :

  • Promotion ou  licenciement : la modification des responsabilités et du regard de l’autre, de la nature des relations est au centre des problèmes
  • Maternité ou paternité : le passage du statut d’adulte à celui de père ou mère avec les responsabilités que cela comporte est à l’origine du problème
  • Mariage ou Divorce
  • Apprendre qu’on est atteint d’une maladie : on passe du statut de bien-portant à celui de malade, avec tout ce que cela va changer dans sa vie
  • Echouer à un examen : on doit renoncer à un certain nombre d’espoirs et de bénéfices et inconvénients qu’on avait spéculés. Ce qui est douloureux, c’est la divergence qui va apparaître entre les relations interpersonnelles espérées mais qui n’auront pas lieu du fait de l’échec, et celles qui auront réellement lieu.
  • Adolescence : théâtre d’un grand nombre de changements, en particulier sexuels et sur l’identité, elle est particulièrement dense en situations propices à une transition de rôle difficile à vivre, qui peuvent prendre de multiples formes.
  • se manifeste parfois par allergies!

Comme on le voit, les occasions sont nombreuses de rencontrer des situations interpersonnelles entraînant une déstabilisation et donc une souffrance.

Le lien entre les relations interpersonnelles et la tristesse ou la dépression sont largement sous-estimés, et la spécificité de la thérapie interpersonnelle est de permettre de traiter spécifiquement les problèmes qui leur sont liés.

 

III/ Comment se déroule la thérapie ?

C’est une thérapie brève et structurée, pragmatique, ciblant l’ici et le maintenant. Elle est menée par un psychiatre-psychothérapeute, un psychologue, mais aussi par un médecin du travail, un infirmier diplômé d’état ou un médecin généraliste . Elle se déroule en plusieurs étapes :

  1. phase initiale, qui se décline en : prise de contact avec le psy TIP, identification du cadre de travail, présentation du principe de la TIP, établissement du nombre de séances total que durera la TIP. Identifier le cadre de travail consiste à choisir si la TIP portera plutôt sur un déficit interpersonnel, un deuil, un conflit ou une transition de rôle
  2. travail spécifique en fonction du type de problème identifié. C’est le psy TIP qui va mener la thérapie en fonction de la problématique en question. La thérapie comprend plusieurs stades de progression. Chacun de ces stades a des caractéristiques et des objectifs particuliers.
  3. phase de terminaison, préparant la fin de la thérapie.

Le nombre de séances est limité à l’avance, au cours de la phase initiale, généralement à 16 à 20 séances par le psy TIP. Ceci permet d’éviter un désinvestissement du patient dans la thérapie. Toutefois, selon les cas, le nombre de séances peut être augmenté, ou bien une thérapie de maintenance peut être décidée, en particulier dans les situations de plus grande vulnérabilité : adolescence, femme enceinte, personne âgée, etc…

En d’autres termes, la TIP est une thérapie extrêmement prometteuse qui va probablement se développer au cours des années en France, ce d’autant que son efficacité est quantifiable et vérifiée.

Autre point important, la Thérapie Interpersonnelle est une thérapie avec terminaison, où le patient ne reste pas en thérapie pendant des années contrairement à la psychanalyse.

Par contre, comme ‘habitude, il est indispensable de s’adresser à des professionnels qualifiés par une formation universitaire, comme les psychiatres et les psychologues, et qui, en plus pratiquent les TIP.