Syndrome de stress post-traumatique (PTSD)

Le Syndrome de stress post-traumatique (PTSD) ou trouble stress post-traumatique (TSPT) est très fréquent. Découvrez ses signes de l’angoisse, il se soigne, notamment par psychothérapie.

Rédacteur: Dr Nicolas Neveux, Psychiatre à Paris, formé en Thérapie Cognitive et Comportementale (AFTCC) et en Thérapie Interpersonnelle (IFTIP), Membre du Collège National Professionnel de Psychiatrie, mail: dr.neveux@gmail.com
.
Sources: Pratiquer la Thérapie Interpersonnelle (TIP) , Dunod; Manuel de thérapie comportementale et cognitive, Dunod
.

L’essentiel:

ptsd tspt syndrome de stress postraumatique : prise en charge tcc emdr tip

Le syndrome de stress post-traumatique (PTSD) ou trouble stress post-traumatique (TSPT) est un trouble anxieux assez fréquent mais souvent sous-diagnostiqué. En effet, les personnes qui en souffrent ne sont pas toujours conscients de leurs symptômes. Il arrive aussi qu’un individu qui a vécu un traumatisme important, rationalise les symptômes du syndrome de stress post-traumatique (PTSD) en les attribuant à tort à une réaction normale qui arriverait à tout le monde ayant vécu un tel événement. Par ailleurs, des syndromes de stress post-traumatiques surviennent parfois à la suite d’événements qui ne sont pas toujours spectaculaires. Le traumatisme n’étant pas porté clairement à la connaissance de la personne, il ne s’attend pas à vivre un syndrome de stress post-traumatique.

I/ Notion d’exposition au traumatisme

Cette exposition peut avoir lieu par le biais:
  • d’une position de victime
  • témoin direct
  • annonce concernant un proche
  • d’exposition répétée .
Cependant, l’exposition par le biais des médias ne constitue pas aujourd’hui un traumatisme objectif.

II/ Facteurs de risque d’évolution vers un PTSD / TSPT

– Les caractéristiques de l’évènement (type, sévérité, durée et proximité de l’exposition). Par exemple, le risque est encore plus marqué en cas de viol, survivants de guerre ou de génocide.
– antécédents psychiatriques (troubles anxieux ou dépressifs+++)
– antécédents traumatiques
– sexe féminin
– faible soutien social, isolement
– niveau socio-professionnel faible.
Le risque de TSPT chez une personne exposée à un traumatisme est: 10 et 50%. Les conséquences juridiques de l’évènement ont souvent un impact majeur sur l’évolution clinique.

III/ Reconnaître un PTSD / TSPT 

Le diagnostic sera posé par un médecin / psychiatre. Il comprend plusieurs syndromes apparaissant au moins 1 mois après le traumatisme.

IV/ Diagnostic différentiel et difficultés diagnostiques

1/ Formes cliniques

– Forme dissociative avec déréalisation ou dépersonnalisation récurrentes ou persistantes
– Forme subsyndromique.
– Expression retardée 6 mois ou plus après l’évènement,  avec réactivation ou aggravation d’une forme subsyndromique.

2/ Diagnostic différentiel

  1. Trouble stress aigu: symptômes identiques au TSPT survenant peu de temps après un traumatisme. Sa durée n’excède pas 1 mois. La symptomatologie dissociative et les antécédents psychiatriques ou traumatiques sont un facteur de risque d’évolution vers un TSPT.
  2. Trouble de l’adaptation: il n’y a ni syndrome de reviviscence ni d’évitement.
  3. TOC

V/ Comorbidités psychiatriques du PTSD

Les plus fréquentes sont:

 

VI/ Evolution du PTSD

Elle est favorable dans 50% des cas. Dans les formes non résolutives, la chronicisation fréquente.

Le risque suicidaire est très élevé dans le PTSD et ce, indépendamment de toute complication dépressive.

 

VII/ Traitements du PTSD

1/ Psychothérapies

2/ Médicaments

Il faut éviter les benzodiazépines (J Psychiatr Pract. 2015 Jul;21(4):281-303. Benzodiazepines for PTSD: A Systematic Review and Meta-Analysis. Guina J1, Rossetter SR, DeRHODES BJ, Nahhas RW, Welton RS.)

Le médecin / psychiatre prescrira des antidépresseurs en cas de formes chorniques ou sévères.

Venir au cabinet à Paris

9 rue Troyon, Paris; tél:0609727094

  • Métro: Station Charles de Gaulle Etoile (ligne 6 depuis Paris 7-14-15-16; ligne 2 depuis Paris 17; ligne 1 depuis Paris 1-2-8, Neuilly sur Seine, La Défense, Nanterre)
  • RER: Station Charles de Gaulle Etoile (RER A depuis La Défense, Nanterre, Paris 8, Paris 1-4-11, Rueil, Maisons Laffitte, Le Vésinet etc…)
  • Bus: Station Charles de Gaulle Etoile (lignes 22-30-52 depuis Paris 75016; ligne 92 depuis Paris 75007, 75014, 75015; lignes 30-31-92-93 depuis Paris 75017; ligne 73 depuis Neuilly sur Seine; lignes 22-52-73 depuis Paris 8; ligne 92 depuis Levallois)

Image par F. Muhammad