L’angoisse de performance est un problème psy fréquemment retrouvé, à n’importe quel âge et dans des circonstances les plus diverses. Venez découvrir comment elle se manifeste et comment elle se soigne.
Rédacteur: Dr Nicolas Neveux, Psychiatre à Paris, formé en Thérapie Cognitive et Comportementale (AFTCC), Membre du Collège National Professionnel de Psychiatrie, mail: dr.neveux@gmail.com
Sources: Dr Jean Cottraux, Les thérapies comportementales et cognitives; Dr Christophe André, Les thérapies cognitives

L’essentiel:

  • Chercher un diagnostic global derrière l’anxiété et l’angoisse de performance
  • Le diagnostic doit être posé par un psychiatre afin d’organiser la stratégie thérapeutique
  • La Thérapie cognitive et Comportementale (TCC) est à privilégier dans cette situation

rawpixel-603645-unsplash

Nous consacrons une section spécifique à l’anxiété de performance parce que le contexte dans lequel elle apparaît est particulier.

Il faut distinguer deux situations:

– l’anxiété de performance face à un objectif dont la difficulté est objectivement importante

– l’anxiété de performance face à un objectif qui est largement à la portée de la personne anxieuse

 

Angoisse de performance : comment la détecter ?

On retrouve dans l’anxiété de performance les symptômes habituels de l’anxiété ou l’angoisse:

Symptômes émotionnels et psychiques de l’angoisse de performance

  • sentiment d’angoisse / anxiété ou peur
  • difficultés à se concentrer, à réfléchir
  • trouble de l’attention
  • exigence trop élevées
  • difficulté à profiter du moment présent
  • préoccupation excessive pour les résultats
  • tendance à s’attribuer de façon exagérée les échecs et à l’extérieur ou la chance les réussites
  • convictions qu’on va rater
  • catastrophisation d’un éventuel échec
  • peur du ridicule ou des moqueries
  • préoccupations injustifiées pour ce que vont penser les observateurs
  • aversion aux situations on ne contrôle pas tout
  • tendance à vouloir tout contrôler
  • tendance à différer, procrastiner
  • obsessionnalité
  • perfectionnisme

Sensations physiques de l’angoisse de performance

Ils sont la conséquence de l’activation du système nerveux.

  • sensation de boule dans la gorge ou le ventre
  • besoin impérieux d’uriner
  • tremblements
  • sueurs
  • accélération du rythme cardiaque voire palpitations
  • difficulté à respirer, apnée ou encore accélération du rythme respiratoire
  • nausées, vomissements, coliques, diarrhées, crampes gastriques
  • fourmillements des extrémités
  • vertiges, étourdissements

Pensées perturbatrices

  • sensation de mort imminente
  • peur de devenir fou
  • impression  de perte de contact avec la réalité (déréalisation)
  • troubles caractériels, irritabilité
  • idées obsédantes

Cas particuliers

Dans certains cas, l’anxiété de performance porte sur un domaine très circonscrit de la vie de la personne. Par exemple, il peut s’agir de la vie professionnelle ou de la vie amoureuse.

Dans d’autres circonstances, la personne sujette à l’angoisse de performance le vit par procuration. Il s’agit par exemple d’une angoisse de performance que l’on ressent pour ses enfants quand ils passent un examen.

.

L’anxiété de performance face à un objectif dont la difficulté est objectivement importante

C’est le cas, par exemple, d’un champion de tennis qui angoisse à l’idée de ne pas gagner son prochain tournoi de tennis, ou qui ne trouve pas la motivation.

Il est possible de généraliser le problème à toute personne qui ne souffre pas de cette anxiété mais qui voudrait simplement augmenter ses performances en rapport avec ses compétences. On se place dans ce cas dans le cadre d’une amélioration de la qualité de vie, en partant d’une situation où la personne a un niveau de performance normal.

Une aide adaptée aidera une personne présentant ce genre d’objectif. Nous vous recommandons en particulier un psychiatre ou un psychologue formé aux techniques de thérapie cognitivo-comportementale (TCC) ou de coaching.

.

L’angoisse de performance face à un objectif qui est largement à la portée de la personne anxieuse

Dans ce cas de figure, la personne nourrit une anxiété inadaptée, dont elle souffre.

La notion de performance peut prendre de multiples formes: capacité à demander quelque chose, à dire non, à parler en public… La performance fait référence à toute situation où la personne a besoin d’un résultat concret, dépendant d’elle.

Un exemple typique: la personne qui est très angoissée à l’idée de ne pas réussir à obtenir le permis de conduire, alors qu’à l’entraînement, elle réussit parfaitement. L’anxiété inadaptée génère de la souffrance et peut entraîner l’échec. Certes, ne pas avoir le permis n’est pas grave en soi, mais cela peut compliquer la vie de la personne et surtout cela peut être évité!

Il est donc important de savoir appeler à l’aide avant de subir sur la vie personnelle  les conséquences néfastes de cette anxiété.

Un autre cas de figure typique se voit souvent: il s’agit du salarié qui répond à toutes les demandes du travail, en week-end comme le soir ou pendant les vacances. Il ne parvient pas à mettre de barrière aux sollicitations professionnelles parce qu’il est sous le coup d’une angoisse de performance qui l’oblige à se rendre disponible à tout moment. On parle au pire de workaholic.

NB: L’anxiété de performance sexuelle appartient à cette catégorie! La plupart des hommes craignent de ne pas être à la hauteur et en souffrent alors que leur performance est parfaitement normale, et gâchent leur plaisir!

 

Mécanismes de l’angoisse de performance

Le patient présentant une angoisse de performance peut avoir peur de plusieurs choses:

  1. l’échec en lui-même.
  2. les conséquences de l’échec.
  3. les efforts nécessaires pour atteindre le niveau suffisant pour que la performance visée soit atteignable. La perspective de ces efforts découragent d’emblée.
  4. souvent aussi les moqueries et les quolibets qui pourraient accompagner l’échec.

anxiété ou angoisse de performance: comment la tcc peut la soigner

Le travail psychothérapique vise alors à:

  1. aider le patient à mesurer les conséquences réelles de l’échec.
  2. s’assurer que les objectifs sont rationnels et atteignables.
  3. apprendre à gérer l’échec et rebondit.
  4. accepter les efforts à consentir pour obtenir la réussite.

.

Troubles associés à chercher derrière l’angoisse de performance

Anxiété de performance : comment la guérir ?

La prise en charge peut comprendre:

Le traitement est avant tout psychothérapique, basé sur les thérapies cognitivo-comportementales. Vous pouvez consulter cette page pour tout savoir du traitement de l’anxiété de performance par la TCC.

Pour résumer: le psychologue ou le psychiatre TCC cherchent à identifier les schémas de performance sous-jacents et les cognitions dysfonctionnelles qui amènent le patient à être trop exigent vis-à-vis de lui-même.

Naturellement, le degré d’exigence sera à apprécier en fonction de la situation. Mais s’il s’agit bien d’une angoisse de performance pathologique, on retrouvera des schémas d’exigence, où la personne présentant une anxiété de performance sera paralysée par la crainte de ne pas bien faire les choses. Du coup, elle aura tendance à vouloir un degré de perfection trop élevé, et surtout inutile par rapport à la situation.

Dans cette démarche, le travail en restructuration cognitive, questionnement socratique, lui permettra de soigner son angoisse de performance.

L’amélioration de la performance passe par la répétition de la tâche. Elle est facilitée si on parvient à connecter l’effort à une émotion positive, ou à une motivation pour un bénéfice futur.

Par exemple, on retrouve classiquement une tendance à s’attribuer de façon exagérée les échecs et à l’extérieur ou la chance les réussites. Le psy TCC va aider le patient à corriger cette façon de voir les choses qui a tendance à lui mettre trop de pression.

Venir au cabinet à Paris

9 rue Troyon, Paris; tél: 0609727094

  • En métro: Station Charles de Gaulle Etoile (ligne 6 depuis Paris 7-14-15-16; ligne 2 depuis Paris 17; ligne 1 depuis Paris 1-2-8, Neuilly sur Seine, La Défense, Nanterre)
  • En RER: Station Charles de Gaulle Etoile (RER A depuis La Défense, Nanterre, Paris 8, Paris 1-4-11, Rueil, Maisons Laffitte, Le Vésinet etc…)
  • En bus: Station Charles de Gaulle Etoile (lignes 22-30-52 depuis Paris 75016; ligne 92 depuis Paris 75007, 75014, 75015; lignes 30-31-92-93 depuis Paris 75017; ligne 73 depuis Neuilly sur Seine; lignes 22-52-73 depuis Paris 8; ligne 92 depuis Levallois)

Fait à Paris 16 par un psychiatre et un psychologue TCC